Nous serions touchés par votre témoignage, alors n’hésitez pas !


 Nom *
 Email
 site Web
 Texte *
* Obligatoire

(2)
(2) Stassart
dim., 17 septembre 2017

Nous y avons séjourné en famille en août 2017.
Les gîtes sont simples, fonctionnels et bien que constituant un bâtiment commun, relativement bien isolés phonétiquement. Ceux situés au centre du bâtiment semblent cependant souffrir d'un manque de luminosité et de ventilation malgré la fenêtre percée dans le toit.
Le domaine offre un vaste terrain de jeux et d'aventures pour les enfants mais manque manifestement d'entretien et de propreté (salle de jeu, partie commune couverte, abords de la forêt).
La volonté déclarée du propriétaire est de laisser les locataires organiser la vie du domaine librement et sans grandes contraintes (pas de réservation du court de tennis, du BBQ ni des lits au bord de la piscine). Bien qu'habitant à côté, il ne se montre en rien envahissant, cela rend le séjour décontracté et agréable mais il faut peut-être voir dans cette gestion "cool" le lent laisser aller de la propriété. Dommage car ce village de vacances offre plein d'atouts et avec un minimum d'entretien, il n'en serait que plus accueillant et durable... quitte à revoir à la hausse les prix de la location qui sont loin d'être prohibitifs!




(1) Calex
sam., 17 septembre 2016
email

Pour votre info, copie de notre avis déposé sur Abritel :
Nous ne pouvons donner un avis qu'au niveau de l'accueil, même si le site semblait agréable, toutefois très éloigné de tout. Nous avons préférés nous en tenir à cette affligeante expérience... Nous avons été accueillis par un propriétaire froid, que visiblement nous dérangions. Après nous avoir fait visiter un bungalow vieillot qui sentait le renfermé, nous lui avons signifié que nous souhaitions réfléchir (ce qui est dans notre droit). Ce monsieur, vexé, a explosé de colère, incapable de conserver son calme et sa diplomatie, et nous a pratiquement virés de sa propriété. Passer des vacances paisibles chez un homme qui ne se maitrise pas, et n'ayant pas plus le sens du commerce, nous n'imaginons pas un séjour sans accroc. Alors, méfiez vous, et priez pour arriver un jour ou Monsieur est de bonne humeur, si cela est possible.